Beeplog.com - FREE Blogs Create own Blog    Next Blog   


    Prêt Immobilier
 

Thursday, 02. October 2014

Négocier mon crédit immobilier : pourquoi faire appel à un courtier ?
By micheleparent1, 07:55

Dans la cadre d’un crédit immobilier, un courtier prend plusieurs rôles. Il est conseillé mais il est aussi le négociateur. Il n’est pas surprenant de voir que de plus en plus d’emprunteurs font appel à un courtier car il est l’interlocuteur idéal pour ce genre d’opération. Le banquier, bien qu’étant aussi un professionnel du crédit, n’a guère le temps à consacrer au montage d’un dossier, à l’étude personnalisé des besoins ni à l’amélioration du profil (taux d’endettement, ressources…). Le courtier est sans aucun doute la meilleure solution pour négocier son crédit immobilier. Il permet de gagner du temps mais aussi de l’argent. Le courtier étudie le profil de l’emprunteur. Le profil de l’emprunteur est un détail pris très au sérieux par la banque. Il est donc normal que le courtier, lui aussi, s’y intéresse énormément. Le plus du courtier, est qu’il peut vous donner des conseils précieux pour améliorer une situation financière. Un bon profil pour la banque est un emprunteur avec un bon taux d’endettement (inférieur à 33% des revenus), avec des revenus stables et un historique bancaire positif. Un dossier doit contenir toutes les informations nécessaires relatives à « votre projet » (le bien, le prix d’acquisition, les coûts des travaux, les frais d’agence), les informations relatives à votre situation (attestation de ressources, nature..), l’apport personnel (épargne, prêts aidés…). L’adéquation du projet avec le profil de l’emprunteur est un élément essentiel pour convaincre le banquier. Le courtier peut trouver le meilleur montage financier. Ce montage financier est très important car de lui dépend la suite de votre demande de prêt. En effet, il s’agit pour le courtier de préciser la nature du taux (fixe ou variable) ainsi que les différents paramètres du contrat (les pénalités de remboursement, les frais bancaires…). Le courtier peut vous faire économiser sur le taux d’emprunt. Lors de la négociation d’un prêt immobilier, le rôle du courtier est de trouver le meilleur taux. Il peut négocier directement avec la banque en exposant les différentes offres plus avantageuses qui existent sur le marché. Le but étant de faire baisser le taux au maximum. De par sa connaissance du marché et son expérience, le courtier sait comment convaincre votre banquier. Le taux d’emprunt n’est pas le seul élément sur lequel le courtier peut intervenir. Il dispose en effet d’une grande marge de manœuvre pour faire plier la banque. Le courtier peut négocier d’autres points du contrat de prêt. Parmi les points les plus importants sont le taux d’assurance qui est une des plus importantes postes de dépenses. Un courtier spécialisé peut obtenir jusqu’à 30 voire 50% de réduction sur l’assurance, sans perdre en terme de qualité de couverture. Comment ? Tout simplement en comparant des centaines d’offres de crédit. De plus, il peut négocier un contrat d’assurance afin que celui-ci soit entièrement personnalisé. En effet, les compagnies ont tendance à proposer des contrats standards qui ne sont pas pour autant « all inclusives ». Les conseils de votre courtier peuvent être précieux pour choisir l’assurance emprunteur adéquat. Il ne faut pas non plus oublier de négocier la modularité. Cette clause est souvent très utile et il vaut mieux contracter un prêt cher avec cette clause plutôt qu’un prêt à taux bas sans cette clause. La modularité garantie une certaine souplesse pour l’emprunteur comme le remboursement anticipé.

[Permalink]


Tuesday, 22. July 2014

Taux d'emprunt : où trouver le meilleur pour économiser ?
By micheleparent1, 16:05

Le taux d’emprunt est un des facteurs essentiels qui influent fortement sur le coût total d’un prêt immobilier. Sur le marché, le prêt immobilier est considéré comme un produit bancaire qu’il faut absolument vendre. De ce fait, les banques sont souvent en concurrence et sont parfois même prêtes à faire un geste pour attirer plus de clientèle. C’est dans cette optique que plusieurs d’entre elles affichent les avantages de leur produit sans restreinte. Les banques commencent à communiquer énormément sur le prêt immobilier depuis le début de la crise. En effet, les ménages se risquent moins à investir dans ce genre d’acquisition, ce qui fait nettement reculer les ventes. Ainsi, pour toucher un plus large public, les établissements travaillent leur visibilité sur internet et les réseaux sociaux. La meilleure technique pour trouver le meilleur taux d’emprunt, de nos jours, est donc de visiter les nombreux sites de ces établissements financiers et/ou de crédit. Cependant, cette méthode n’est pas la plus efficace puisqu’elle donne un aperçu des taux d’emprunt appliqués par chaque banque mais rarement le meilleur taux. De plus, même s’il est possible de tomber sur un taux attractif et bas, il ne convient pas forcément à tout le monde. Depuis quelques années, des sites comparateurs de taux d’emprunt sont apparus sur le net. En général, ce sont des sociétés de courtage qui sont à leur origine. L’outil permet d’obtenir des taux d’emprunt immobilier concret, par région et par établissement. Le filtre fonctionne très simplement. Il suffit en effet de remplir avec précision et exactitude un formulaire. Ce dernier informe l’outil sur le profil du client et lui permettra de sélectionner uniquement les offres qui lui correspondent. La comparaison est donc facile et de plus, l’utilisation de l’outil est quasiment gratuite. Ces sites sont très intéressants notamment lorsqu’ils proposent aussi au client de déposer directement de demander des offres de prêts en ligne. Parmi les sites comparateurs très en vue on peut citer par exemple, « Meilleurtaux.com » ou encore. Ces sites méritent le détour pour ceux que cela intéresse. Dernièrement, la nouveauté est un outil de simulation de crédit immobilier. Concrètement, il permet d’obtenir un devis avec un tableau des échéances, un tableau des amortissements des intérêts. Certains sites comparateurs proposent aussi des estimations des taux pratiquées sur le territoire français ou encore par région. Ces taux de longue durée ou de courte durée ont l’avantage d’être régulièrement mises à jour. Quelques annotations en marge peuvent indiquer aux utilisateurs les meilleures opportunités. Sur l’un de ces sites par exemple, on peut trouver un tableau récapitulatif des taux long durée. Le site considère qu’un emprunt sur 15 ans est « excellent » lorsqu’il est prêté à un taux fixe de 2.50% ou un taux variable de 1.80%. Sur une même période, un taux fixez de 2.90 % ou un taux variable de 2.47% est juste « bon ». On peut aussi voir qu’un prêt sur 15 ans à taux variable de 1.80% peut passer à 3.62% sur 30 ans. Le seul inconvénient de cette méthode est qu’elle ne permet pas de négocier le taux d’emprunt. Pourtant, même si le taux trouvé vous convient, la négociation est nécessaire pour grappiller encore quelques sous. C’est ainsi que les mêmes sociétés de courtage qui ont ouvert la plupart de ces sites comparateurs proposent leurs services sur ces mêmes sites. Les courtiers garantissent les taux les plus bas. Possédant souvent des relations privilégiées avec les banques, ces professionnels disposent d’une plus grande marge de manœuvre pour négocier les taux. A travers cette visibilité professionnelle, les courtiers offrent une garantie supplémentaire aux emprunteurs qui peuvent ainsi bénéficier de conseils et d’accompagnement personnalisés.

[Permalink]


Saturday, 28. June 2014

Contrat de prêt immobilier : quelles garanties pour mon banquier ?
By micheleparent1, 11:19

Les produits proposés par votre banquier quel qu’ils soient sont toujours accompagnés d’une ou plusieurs "garanties". Le contrat de prêt immobilier ne fait pas exception. Lorsque vous vous engagez envers un professionnel du prêt immobilier vous ne pourrez pas échapper à différents types de "garanties". On distingue différents types tels que les assurances (l'invalidité, le décès, l'incapacité ou perte d’emploi) et les "dispositifs juridiques" (l’hypothèque, le privilège des prêteurs de deniers ou le cautionnement). L’assurance décès-invalidité permet à la banque de s’assurer le remboursement en partie ou en totalité. C’est elle qui va rembourser les mensualités à la place de l’emprunteur au cas où celui-ci décèderait ou serait frapper d’une incapacité physique ou d’une invalidité qui l’empêcherait de travailler et réduirait donc considérablement ses revenus. Pour contracter ce type d’assurance, l’emprunteur doit se lancer dans une procédure administrative conséquente qui inclut une enquête approfondie sur sa santé. Cette prise en main par l’assurance peut être définitive ou pas selon les accidents qui surviennent dans la vie de l’assuré. L’emprunteur a donc tout intérêt à y souscrire. Le fonctionnement de l’assurance en cas de perte d’emploi part du même principe sauf que cette dernière n’est pas obligatoire. Certaines banques peuvent cependant l’exiger puisqu’il n’existe aucune loi qui l’interdit. Son absence dans le contrat de prêt ne dispense pas l’emprunteur de remplir ses obligations même en cas de chômage de longue durée. L’autre type de garanties obligatoires dans le cadre d’un prêt immobilier est un "dispositif juridique". A travers l’hypothèque ou le cautionnement, la banque se protège d’une éventuelle défaillance de l’emprunteur quel qu’en soit le motif. Hormis les motifs cités précédemment dans la partie « assurances » qui sont des cas de force majeur il peut exister d’autres motifs moins évidents et difficiles à classer. L’hypothèque est une pratique plus courante que la caution en matière de prêt immobilier. En effet, le bien acheté est celui qui va être hypothéqué, ce qui rend l’opération plus facile. Concrètement, si l’emprunteur ne paie pas ses mensualités, le prêteur a le droit de faire saisir le bien hypothéqué et de le vendre aux enchères. Si l’emprunteur décide de vendre le bien hypothéqué avant la fin du crédit, il devra non seulement rembourser la banque en totalité mais aussi payer des frais de « mainlevée d’hypothèque » afin d’effacer l’acte d’inscription d’hypothèque. Le « privilège des prêteurs de deniers » permet à la banque de faire saisir « un bien immobilier ancien» et de le vendre mais cette fois ci par décision judiciaire. Ce procédé risque d'être très embêtant pour l’emprunteur puisque la saisie ne concernera que les biens lui appartenant déjà avant la signature du contrat de prêt. Il est d’autant plus risqué d’avoir cette clause dans le contrat étant donné que la saisie n’est pas limitée et peut donc concerner l’ensemble des biens de l’intéressé. Dans le cadre d’un prêt immobilier, le cautionnement est rarement fait par un particulier car il devrait justifier de sources de revenus plus qu’importants pour que la caution soit acceptée. On voit cependant l’émergence de sociétés de cautionnement mutuel tel que le Crédit Logement. Ce sont des organismes dans lesquels les emprunteurs versent une somme sur un fond commun de garanti afin que la société puissent rembourser les échéances de l’emprunteur qui est défaillant. Ce système assure à la banque d’être rembourser entièrement et sans risque. Cela explique pourquoi ces sociétés commencent à gagner en crédibilité auprès des établissements. En effet, la banque n’a plus à s’occuper des frais de contentieux et de recouvrement et sont assurer d’un remboursement rapide et total.

[Permalink]




FREE Blog at Beeplog.com
Responsible for the content of the member blogs are our members, not the provider, Beepworld GmbH